Plan de résilience

Le plan de résilience

 
 
Le plan de résilience

La guerre d’agression russe en Ukraine aura des conséquences sur notre économie. Aussi, le gouvernement a élaboré le 15 mars 2021, un plan de résilience économique et social.

Ce plan, constitué de mesures immédiates et ciblées, a pour objectif de :

  • Protéger les ménages et les entreprises des conséquences immédiates du choc ;
  • D’accompagner les filières les plus fragilisées ;
  • D’accompagner les entreprises exportatrices dans leur recherche de nouveaux débouchés ;
  • De faire jouer la solidarité de filières ;
  • D’accélérer les actions pour réduire notre dépendance (plan France 2030).

Les principales mesures pour les entreprises

  • Renforcement de trois dispositifs de soutien aux entreprises utilisés pendant la crise du Covid : relèvement du plafond du Prêt garanti par l’État de 25 à 35 % du chiffre d’affaires, report facilité des charges fiscales et sociales, prolongement de 12 mois du dispositif d’activité partielle ;
  • Une aide spéciale pour les entreprises dont les dépenses d’énergie (gaz et électricité) pèsent plus de 3% du chiffre d’affaires : prise en charge par l’État de la moitié du surcoût ;
  • Une aide financière exceptionnelle pour les pêcheurs équivalente à 35 centimes d’euro par litre de gazole dès le 16 mars et jusqu’au 31 juillet 2022 ;
  • Un soutien financier aux éleveurs face à l’envolée du coût de l’alimentation animale (enveloppe de 400 millions d’euros) et un acompte de 25% du remboursement de la TICPE ;
  • Une remise carburant de 18 centimes d’euro pour les entreprises de transport et les particuliers à partir du 1er avril et pour 4 mois ;
  • Réactivation du chèque relance export et du chèque VIE et mobilisation de l’assurance prospection pour réorienter les exportations vers de nouveaux marchés.
Des mesures spécifiques à la filière du BTP ont été mises en œuvre :
  • Pour les chantiers conclus sans clause de révision des prix, l’application de la théorie de l’imprévision dans la commande publique pour éviter les pénalités de retard ;
  • Extension du prêt croissance aux entreprises du BTP ;
  • Cellules de crise réactivées dans les préfectures ;
  • Accélération de la publication des index du BTP ;
  • Aide financière temporaire afin de compenser la hausse du GNR (gazole non routier) ;
  • Report de la réforme sur la fiscalité du GNR.

https://www.economie.gouv.fr/plan-resilience-economique-sociale-gouvernement