L’amélioration de la couverture en téléphonie mobile du territoire

 
 

Dans le cadre de l’amélioration de la couverture mobile, le département de la Corrèze a répondu à deux appels à projets lancés par l’État entre 2015 et 2016 : l’un porte sur la couverture des zones blanches résiduelles en centre bourg, tandis que l’autre appelé « 1300 sites stratégiques » porte sur la couverture des zones de développement économiques ou touristiques.

Le programme « zones blanches centre bourg » 2015

6 communes ont été identifiées et retenues au titre de ce programme :

- les communes de Millevaches,  Bellechassagne, Chavanac pour l’arrondissement d’Ussel ;

- les communes de Veix et Esapagnac pour l’arrondissement de Tulle ;

- et la commune de Branceille pour l’arrondissement de Brive-la-Gaillarde.

Pour cet appel à projet, la prise en charge financière de l’État s’élevait à 100 000 € par site.

Le programme « 1300 sites stratégiques » 2016

5 sites touristiques corréziens ont été retenus au titre de ce programme :

- les sites de pont Aubert et de pont de Lamirande sur le bassin d’Ussel ;

- le plan d’eau de Meilhards, le domaine de Sédières et les tours de Merle sur le bassin de Tulle.

L’État a financé la moitié du coût des infrastructures dans la limite de 50 000 € par site.

Le dispositif de couverture ciblée dit « New Deal Mobile » 2018-2022 : 21 sites identifiés

En janvier 2018, le gouvernement, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (ARCEP) ainsi que les opérateurs mobiles sont parvenus à un accord historique visant à généraliser une couverture mobile de qualité pour tous les Français en prévoyant un investissement de 3 Milliards d’euros portés par les opérateurs de téléphonie mobile. Cet investissement doit pouvoir profiter, avant tout, aux territoires ruraux où les besoins de couverture en téléphonie sont les plus importants.

L’accord de janvier 2018 met à la charge des opérateurs cinq engagements contraignants :

1) Généraliser la réception 4G sur l’ensemble du territoire d’ici fin 2020

2) Améliorer la couverture des axes de transport prioritaires (d’ici 2020 pour les axes routiers prioritaires, d’ici 2025 pour le réseau ferré régional)

3) Améliorer la couverture indoor à la demande

4) Assurer une couverture mobile de qualité dans des zones non ou mal couvertes : construction de 5000 sites par opérateur

5) Proposer une offre 4G fixe dans les zones où les débits fixes ne sont pas suffisants.

Le dispositif « New Deal Mobile » repose sur un quota de sites à couvrir pour chaque département. Il est piloté, au niveau national, par la mission France mobile de l’Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) et, au niveau départemental, par une équipe-projet, coprésidée par le préfet de département et le président du conseil départemental, et chargée d’identifier et de prioriser les zones peu ou encore mal couvertes.

carte telephonie mobile

> Cartographie - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,97 Mb

 
 

Documents listés dans l’article :