Covid19

 
 

Une concertation locale conduite par la préfète est en cours afin de déterminer les mesures qui seront mises en place au niveau départemental. Les décisions seront annoncées par la préfète à l’issue de ces concertations ; les informations sur cette page seront mises à jour en conséquence.

Retrouvez ci-dessous le détail de notre niveau d’alerte.

Les informations officielles sur le Coronavirus et la situation en France sont sur : www.gouvernement.fr/info-coronavirus .

La Corrèze passe en « zone alerte »

Au 1er octobre la Corrèze dépasse désormais les seuils d’alerte de positivité (5,1%) et d’incidence (55,8 /100 000 hab), une hausse des hospitalisations est également observée par conséquent le département est donc placé en « zone d’alerte ».

Soucieuse d'inverser cette tendance, de protéger la population, et notamment les personnes vulnérables, et en vue d'éviter des hospitalisations et des admissions en réanimation qui viendraient saturer le fonctionnement de nos services de soin, la préfète de la Corrèze, Salima Saa, a décidé de prendre à compter de lundi 5 octobre des mesures supplémentaires pour tenter de réduire la circulation du virus :

  • interdiction des rassemblements festifs ou familiaux de plus de 30 personnes dans tous les Etablissements Recevant du Public (notamment dans les ERP de type L, comme les salles des fêtes ou polyvalentes, et les ERP de type CTS – chapiteaux, tentes et structures) ;
  • port du masque obligatoire :
    • sur les marchés ou fêtes foraines
    • aux abords des établissements d’enseignement et crèches
    • aux abords des gares et arrêts de transports en commun
    • aux abords des ERP et commerces
    • pour tout regroupement de plus de 10 personnes ;
  • activation des registres communaux de personnes vulnérables.

La préfète tient à :

- appeler à la responsabilité de chacun et en particulier des proches des personnes vulnérables et de leurs proches  : il est indispensable que la distanciation sociale, soit scrupuleusement respectée, et si possible, que les visites soient espacées et limitées en nombre de personnes.

rappeler la nécessaire implication des maires, acteurs de proximité, désormais rompus à cet exercice, pour accompagner les personnes âgées dans leur quotidien.

- redire à l’attention des plus jeunes qu’il faut faire preuve de solidarité intra-générationnelle

Cet effort collectif est indispensable pour enrayer la propagation du virus.

 
 

A lire également :