Géographie

La Corrèze : un pays contrasté

 
 

Le département de la Corrèze, le "Bas-Limousin" de l'Ancien Régime, est plus une entité historique qu'une unité physique ou humaine. Il occupe le tiers méridional de la région Limousin. Il est limitrophe de la région Midi-Pyrénées au sud, par le Lot, et de la région Aquitaine à l'ouest, par la Dordogne.

D'une superficie de 5 857 km2 , la Corrèze est une marche entre l'Auvergne, le Limousin, et le bassin aquitain. C'est ainsi une terre de liaison entre le nord et le sud, ainsi qu'entre la montagne et la plaine.

La variété des sites et des paysages de la Corrèze traduit la diversité de ses reliefs. En effet, le territoire corrézien se présente comme un escalier qui culmine à 984 m au nord-est, dans la montagne limousine, et qui descend à 87 m au sud-ouest, dans la dépression du bassin de Brive.

Entre ces deux régions s'intercalent des plateaux, dont l'altitude varie autour de 500 m, l'altitude moyenne du département étant de 450 m.

Cette diversité des sites, ainsi que la variété du climat et de la nature des sols, permettent d'individualiser une série de régions naturelles.

Au nord-est, le plateau de Millevaches présente une chaîne de "puys" arrondis dépassant 900 mètres. C'est la "montagne", le pays des Landes et des tourbières, des sols pauvres mais aussi des sources. L'arbre a pourtant reconquis cette contrée à partir de la fin du XIXème siècle. Les résineux étendent leur emprise et concurrencent les feuillus qui se font plus rares. Le climat y est humide car il s'agit du premier obstacle que rencontrent les dépressions océaniques.

Passé cette ligne de faîte, une tendance continentale s'affirme. Le froid devient plus vif et la neige plus abondante.

Sur le plateau de Millevaches

Occupant la partie centrale du département, les plateaux de la moyenne Corrèze et de la "Xaintrie" bénéficient de conditions géographiques moins rudes. Leur relief est plus uniforme mais leurs sols restent pauvres. C'est le domaine naturel des châtaigneraies et des prairies apparaissant au fond des vallées. Trois vallées principales au climat plus doux traversent ces plateaux (Vézère, Corrèze, Dordogne).

Les quais d'Argentat

Au sud-ouest, le bas-pays de Brive est une dépression périphérique du Massif Central. Les sols y sont riches et, compte-tenu d'un climat bénéficiant d'hivers doux et courts, ce territoire offre de grandes possibilités pour l'agriculture.

Lac du Causse et village de Chasteaux

Plus au sud, le "Causse corrézien" est un plateau au sol pierreux, entrecoupé de cuvettes d'argile, peu propice à la culture.

Enfin, le versant hydrographique de la Corrèze appartient essentiellement au bassin Adour-Garonne. La Dordogne et la Vézère drainent la majeure partie des 400 ruisseaux et rivières qui forment les 5 000 km de cours d'eau du département.