Deux champs d'actions prioritaires

Egalité dans la vie professionnelle

 
 
Des avancées remarquables…
  • Les femmes constituent désormais près de la moitié de la population au travail ou à la recherche d’un emploi : 47,7% en 2007
  • 83% des femmes de 25 à 49 ans travaillent
  • Un modèle français unique en Europe qui conjugue un fort taux d’activité et un taux de fécondité le plus élevé de l’Union européenne
  • De meilleurs résultats scolaires pour les filles : pour une même génération, 70% de filles ont le bac pour 59% des garçons
…. mais
  • Si l’on prend en compte le temps partiel, l’activité féminine ne progresse plus depuis les années 90
  • Les choix d’options et de filières ne sont pas les mêmes (avant le bac, 94% de filles en option SMS et 94% de garçons en option ISP), ce qui entraîne une ségrégation professionnelle persistante : les emplois féminins restent très concentrés dans les métiers  des services (aides aux personnes), de l’éducation et de l’action sanitaire et sociale
  • Elles sont majoritaires dans le chômage et dans les contrats aidés du secteur non marchand

Les leviers d’action pour :

1- Favoriser une orientation scolaire pertinente et une diversification des choix professionnels :

-  La Convention interministérielle pour l’égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes dans le système éducatif 2013-2018, qui engage cinq ministères et prévoit des mesures concrètes pour acquérir et transmettre une culture de l’égalité entre les sexes, notamment par le renforcement de la mixité des filières de formation et à tous les niveaux d’études.

En Corrèze, la déclinaison régionale de cette convention a été signée en mars 2005 et réactualisée en septembre 2010. Cliquez ICI  pour la télécharger.

  - Le partenariat entre les ministères chargés des droits des femmes, de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, le Cnam et l’ONISEP pour un dispositif de formation à destination des enseignants pour lutter contre les stéréotypes de genre avec la création de "Objectif égalité", un site pour lutter contre les stéréotypes en matière de formations et de métiers

Le site Objectif égalité "Brisons les stéréotypes, soyez comme vous êtes"

2- Lutter contre les stéréotypes de genre

Le Limousin s'engage pour une éducation non sexiste de la crèche à l'université : plaquette .

Le Label'le égalité filles, garçons, femmes, hommes dans l'éducation, la formation et la recherche en Limousin : plaquette .

3- Faciliter l’accès à l’emploi des femmes :
  • Accord cadre national 2013-2014 portant sur la mixité et l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes :  Ministère du travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Ministère des droits des femmes, Pôle emploi avec notamment pour cible les femmes les plus éloignées de l’emploi
  • Contrat égalité mixité : il s’agit de contribuer à développer la mixité des emplois, par l’adoption de mesures de sensibilisation, d’embauche, de formation, de promotion ou d’amélioration des conditions de travail (incitations financières de l’Etat)
4- L’égalité salariale et professionnelle :

Les textes

  • art. 99 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites et Décret n° 2011-822 du 7 juillet
  • Circulaire du 28 octobre 2011 présentant le champ et les conditions d’application de la pénalité financière prévue par l’article 99 de la loi portant réforme des retraites

 Depuis le 1er janvier 2012, il est fait obligation aux entreprises de :

  • produire un accord ou un plan unilatéral sur l’égalité professionnelle
  • de réaliser effectivement le Rapport de situation comparée (RSC) et sur la base des inégalités constatées, de s’inscrire dans une logique de progression

Dispositif de promotion de l’égalité professionnelle  < Fiches pratiques  du Ministère du travail site ressources

Corrèze-Limousin : un programme est en cours de réalisation en partenariat avec les déléguées départementales aux droits des femmes et à l’égalité du Limousin, la DIRECCTE et le Conseil Régional, afin de sensibiliser les entreprises et les partenaires sociaux.
5- Le partage des responsabilités familiales :

La persistance des inégalités sur le marché du travail est liée à la dissymétrie des rôles conjugaux et parentaux : l’exercice bancal de la parentalité est un frein pour  toute femme entrant sur le marché du travail et ultérieurement pour son déroulement de carrière.

  • Implication des employeurs en faveur de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale par le biais des accords d’entreprises
  • Le label égalité
label égalité
6- La création d’entreprises par les femmes

Les femmes souhaitent autant que les hommes créer une entreprise, mais elles ne représentent que 36% des créateurs (33% en Limousin)

Un outil spécifique : le Fonds de Garantie à l’Initiative des Femmes (FGIF)  pour la création, la reprise ou le développement d’entreprises, porté par France Active  et France Initiative.  L’Etat se porte caution auprès des banques.

En Corrèze- Limousin :