Travaux en rivière et milieux aquatiques : Les bonnes pratiques

 
 

Cours d’eau

Les cours d’eau constituent l’une des richesses patrimoniales du département de la Corrèze.

cours_eau_article3_cle571a16

De bonne qualité piscicole, ces cours d’eau sont un lieu de vie pour les poissons, la flore, la faune des milieux aquatiques. Ils présentent par ailleurs un intérêt stratégique en matière de ressource en eau destinée à l’alimentation et constituent un élément fort du paysage corrézien.
C’est pourquoi l’entretien des cours d’eau doit veiller à maintenir ce milieu vivant et complexe et à conserver ce patrimoine commun.

Zones humides

Zone_humide_article3_cle7e869b

Les zones humides, espaces de transition entre la terre et l’eau, constituent un patrimoine naturel exceptionnel, en raison de leur richesse biologique et des fonctions naturelles qu’elles remplissent. Les zones humides sont parmi les milieux naturels les plus riches du monde, elles fournissent l’eau et les aliments à d’innombrables espèces de plantes et d’animaux.

  •  Ce sont des milieux de vie remarquables pour leur diversité biologique.
  •  Les zones humides couvrent 1,5 millions d’hectares (3% du territoire métropolitain), 50 % des espèces d’oiseaux en dépendent ;
  •  Elles sont indispensables à la reproduction des batraciens et de certaines espèces de poissons ;
  •  30% des espèces végétales remarquables et menacées en France y sont inféodées.

Les zones humides, « infrastructures naturelles » irremplaçables, participent à l’auto-épuration de l’eau, contribuent à l’atténuation de l’effet des crues et au soutien d’étiage et assurent un ensemble de fonctions indispensables à la société (tourisme, loisirs, élevage, production de sel...).

Certaines catastrophes climatiques confirment la nécessité de préserver les zones humides qui subsistent et de restaurer celles qui disparaissent afin de redonner vie aux marais, tourbières, vasières et prairies humides.

Période la plus favorable pour réaliser des rigoles (30 cm x 30 cm) sans nuire aux espèces aquatiques et amphibiennes : juillet, août, septembre et octobre.